Winterreise

Winterreise, Chapitre 5

Elfriede Jelinek

“Puisez dans vos sens au lieu de traquer le sens. Cette lecture sera comme un affût. Laissez vivre l’animal. Il vous guidera dans un face à face où le seul salut demeure dans la franchise du regard que l’on pose sur soi et le monde qui nous entoure.

Elfriede Jelinek nous confronte à une structure narrative inhabituelle, plus instinctive qu’intellectuelle. Ses textes bousculent tant par leurs formes que par leurs propos. Un regard critique, acerbe qui ne fait pas de quartier. Une parole franche, gorgée d’ironie qui nous met face à nos faiblesses, à nos défaut, à ce que l’on préfère ne pas voir et ne pas entendre. Une prise de conscience douloureuse. La source d’une violence multiforme adressée à soi, aux autres, à notre environnement. Mais peut-être est-ce également le point de départ d’une compréhension, d’une remise en questionet d’un changement.

Les paysages sonores d’Amand Leyvraz et Coraline Cuenot seront les précieux guides de cette traversée hors des sentiers de la logique. Un hors piste poétique.” par Aurore Faivre, comédienne